mon compte
En chantier

WHO WANTS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH IN JAIL ?

Un film de Pierre Carles

Résumé

La prison de Lannemezan (Hautes-Pyrénées) détient un triste record : elle héberge le plus ancien prisonnier « politique » d’Europe. Il s’agit du militant communiste libanais Georges Ibrahim Abdallah, incarcéré depuis plus de 35 ans en France. Ce marxiste, originaire d’un village chrétien maronite, a pris les armes contre l’occupation de son pays à la fin des années 70. Il est libérable depuis… la fin du siècle dernier. Neuf demandes de libération se sont soldées par autant de rejets. Les raisons ? L’étiquette « terroriste » que lui collé la justice et la presse – à tort – et les pressions exercées par les USA sur les différents gouvernement français depuis une vingtaine d’années. Circonstance aggravante : Abdallah est toujours resté fidèle à ses idéaux marxistes de jeunesse et au combat anti-impérialiste. Il ne s’est jamais renié.

Pierre Carles et C-P Productions préparent un film autour du scandale de la détention apparemment sans fin du militant communiste Georges Ibrahim Abdallah. L’histoire de ce résistant libanais et de ses camarades a fait l’objet d’un article dans Le Monde diplomatique d’août 2020 (« Terroriste » un jour, terroriste toujours ?).

Georges Ibrahim Abdallah est un instituteur marxiste, originaire d’une communauté chrétienne du Liban-Nord, ayant pris les armes à la fin des années 70 pour s’opposer à l’invasion du sud de son pays par Israël, soutenu par les États-Unis. Âgé de 68 ans, il est libérable depuis 1999.

Grâce au soutien du site Le Grand Soir, de la radio La Clé des Ondes ainsi que de centaines de donateurs, les premiers éléments de ce documentaire en chantier ont été projetés au cinéma Utopia de Bordeaux le 24 octobre 2019 (pour les 35 ans révolus d’incarcération de Georges Ibrahim Abdallah). Le projet est maintenant de proposer un long-métrage, qui devrait mettre en évidence la soumission de la France aux pressions du gouvernement des USA et le rôle néfaste joué par la presse française dans cette affaire – notamment le journal Le Monde et plus particulièrement son journaliste Edwy Plenel – au milieu des années 80 (voir l’article de Pierre Carles et Pierre Rimbert « Des plumes empoisonnées » dans le trimestriel Manière de voir juillet-septembre 2020).

Il est possible de nous aider à financer ce film que l’on ne devrait pas voir de sitôt sur Netflix.
>Participer au financement

Who wants Georges Ibrahim Abdallah in jail ? - Teaser
Les films en chantier