Y Volveré

< integrer cette vidéo />

Réfugié politique chilien en France, Porfirio Diaz, devenu aveugle, revient au Chili filmé par sa nièce, après trente ans d’exil.

Disponible sur la boutique

Ancien réfugié politique chilien, Porfirio Diaz vit en France depuis janvier 1974. Au Chili, en 1972 -un an avant le coup d’Etat du général Pinochet- il est militant d’extrême gauche et engagé dans un groupuscule armé qui prévoit de résister à un éventuel putsch militaire. Lors d’un entraînement, une explosion de dynamite lui fait perdre définitivement la vue et lui enlève toute possibilité de devenir guerillero. Au lendemain du coup d’Etat, comme il est fiché terroriste et recherché par la junte, il choisit l’exil.
Trente ans plus tard, guidé par sa fille et filmé pendant 3 mois par sa nièce, il revient au Chili pour la première fois en espérant trouver une confirmation à son parcours.

52mn - 2013
Vidéo Couleur
Réalisation et Image : Elvira Diaz
Son : Régis Boussin, Elvira Diaz
Montage : Elvira Diaz, Frédéric Frankel
Production : Pages & Images, Avec la participation de France Télévisions
N° visa : 139306
Festival Cinelatino, dans la section Panorama des Association, Toulouse, 2014
Festival Reflets du cinéma ibérique et latino-américain, section documentaire Regards, Villeurbanne, 2014
Festival Regards sur le cinéma espagnol et latino-américain de Valence, 2014

La réalisatrice : Elvira Diaz est née en France en 1975 d’une mère française et d’un père chilien ancien réfugié politique. Elle a grandi au son des chansons de Victor Jara, jouées par son père et ses oncles lors de concerts de soutien à la résistance chilienne et aux familles de prisonniers politiques. En 2003, elle tourne son premier documentaire Y Volveré, qu’elle a porté pendant près de dix ans, et signe avec la société de production Pages & Images pour sortir le film pour la commémoration des 40 ans du coup d’Etat, en même temps que Victor Jara N° 2547, produit par Inthemood… El patio est le troisième volet de cette trilogie documentaire autour de la mémoire du coup d’État et de ses conséquences.

Les films en chantier