André et les martiens

< integrer cette vidéo />

Une promenade à la rencontre des créateurs d’Art Brut, avec pour guide André Robillard, fabriquant de fusils inoffensifs depuis 1964.

André et les martiens nous embarque pour une promenade bouleversante, dans une proximité rare avec des artistes « bruts » ou outsider, qui travaillent de façon solitaire et construisent des univers qui renversent nos perspectives sur l’art. C’est André Robillard qui nous guide. Sculpteur, dessinateur, musicien, découvert par Jean Dubuffet, il est devenu un des plus importants créateurs de l’Art Brut. Depuis 1964, il fabrique des fusils, des centaines de fusils pour « tuer la misère ».

Philippe Lespinasse interroge silencieusement l’extraordinaire des œuvres, la parole est aux artistes et à leur art. Il nous dévoile des mondes cachés que nous n’imaginions pas. Les artistes, eux-mêmes souvent en situation de handicap ou de marginalité, nous interrogent sur notre rapport à la norme et nous ouvrent des perspectives d’expression insoupçonnées.

L’Art Brut qu’est ce que c’est ?
L’art brut est un vocable inventé par Jean Dubuffet qui qualifie l’inqualifiable : un art qui n’a ni caractéristique esthétique particulière, ni maître, ni code.

« C’est leur capacité d’invention, leur surgissement orphelin qui caractérise les œuvres d’art brut, capables de débarquer comme si rien n’avait existé avant elles. Rétives aux caractéristiques, rebelles aux analyses, répugnant aux familles, elles sont d’une force incandescente. »

Philippe Lespinasse

Voir et projeter le film
André et les martiens suscite des questionnements et des réflexions aussi bien sur l’art, sur le rapport à la création que sur le handicap. Le programme se prête à une diffusion dans des lieux dédiés tels que les salles de cinéma ou les musées. Il peut aussi être l’occasion d’explorations nouvelles auprès de publics empêchés : il existe un important public en attente sur ces thématiques, et pour qui il est difficile de trouver de quoi nourrir la réflexion.
Nous proposons ainsi d’organiser des projections du film dans les institutions spécialisées, établissements psychiatriques, écoles, hôpitaux, maisons de retraite… La découverte des œuvres et des auteurs qu’il propose ne laisse pas indifférent, elle libère le temps d’une rencontre, invite à l‘échange.
Le film peut ainsi être une ouverture au débat, un support d’ateliers créatifs, comme une invitation à la découverte de nouveaux mondes intérieurs.

André et les martiens
Avec :
André ROBILLARD, guide et expert en art brut comme en art doux ; créateur de fusils inoffensifs.
Paul AMAR, le pape des coquillages.
Richard GREAVES, théoricien et architecte silencieux.
André PAILLOUX, cycliste amateur et inventeur du tourne-vent
Judith SCOTT, tisseuse de cocons
66 min - Couleur - 16/9e
N° visa 139.177
Réalisation : Philippe Lespinasse
Production : Annie Gonzalez, CP-Productions
Montage : Andress Alvarez, Ludovic Raynaud
Image : Philippe Lespinasse
Son : Gilles Abravanel, Jean-Jacques Vogelbach
Conception audiodescription : Marie-Christine Fourneaux et Philippe Lespinasse
Enregistrement voix et mixage audiodescription : Fred Maury, Tomato sound factory (Montpellier), Jean- Jacques Vogelbach
Montage son et mixage : Jean-Jacques Vogelbach
Étalonnage : SAYA post-production, Laurent Souchaud
Post-production : Pascal Blondela
Edition DCP : Tim Mendler DCP LR
Bande-annonce : Aurélien Viricel, Ludovic Raynaud,
Versions anglaises : Aurélien Viricel
Avec la complicité de la Collection de l’Art Brut à Lausanne
Distribution : Les Films des deux rives - Jacques Choukroun
Sortie nationale 18 mai 2016
Festivals :
Festival Zanzan, cinéma et arts des différences, Rennes, 2015 / Festival International du Film Grolandais, Toulouse, 2015 / Différents comme tout le monde, le fauteuil rouge, Bressuire, 2015 / Festival sur le fil, Mucem, Marseille, 2015

L'anticapitaliste, Catherine Segala, Juin 2016
"Sortie d'un film qui fait du bien... Au milieu du déluge de marchandisation de l'art, de spéculation, de collectionneurs multi-millionnaires, une espèce infiniment honnête et touchante d'artistes s'exprime inlassablement."


 

 

samedi 23 septembre
Un berger à l’Elysée
Toulouse
En savoir plus
Les films en chantier